• Laetitia

Belgique



Quand on ne réserve rien, l’avantage c’est que l’on peut aller où l’on veut, quand on veut

(enfin, en principe).

Nous avons décidé, presque sur un coup de tête, de franchir une nouvelle frontière, jusque-là, inconnue pour nous : la Belgique !

Cap sur Bruges où nous dormons deux nuits au Apartments Breydelhof situé en plein cœur de la ville à deux pas du Rozenhoedkaai et de ses canaux. Et oui, ici on parle Flamant !


Lundi 20 juillet :

Ce matin, nous nous rendons au Koningin Astridpark pour faire aussi plaisir aux filles avec un long arrêt au parc de jeux. Marion revient vers moi en me disant : "Maman, alors là je n'ai rien compris ce que la dame a dit, c'est normal elle parle Flamand rose".

Des moments comme celui-là, sont vraiment de beaux cadeaux de la vie.


Puis nous déambulons dans les jolies petites rues paisibles en prenant soin d’éviter les nombreux vélos et calèches.


Nous passons devant des Godshuizen, pittoresques clos résidentiels avec les façades blanchies, bâtis pour les personnes âgées appauvries ou artisans pensionnés pour arriver Begijnhof – Beguinage, site inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. Les béguines étaient des veuves ou des femmes célibataires qui, sans avoir fait de vœux monastiques, choisissaient de mener une vie religieuse indépendante mais solidaire au sein d’une « cité de paix ».

L’après-midi nous allons à la Grand’Place dit Le Markt. Encore une fois, nous manquons la visite du Beffroi haut de ses 83 mètres les places étant très limitées à cause du Covid.

Que serait la Belgique sans ses bières ?? Direction le musée de la bière pour un Bruges Béer Expérience avec, à la fin, une petite dégustation. Le musée est interactif avec des tablettes pour tout le monde, y compris les filles qui ont droit à des histoires pour les enfants. Très bien pour toute la famille!


Comme tout touriste qui se respecte, nous prenons part à un mini-tour en bateau sur les canaux de la ville et passons un agréable moment.


Nous finissons notre tour de ville par la place de Burg avec en son centre l’hôtel de ville du 14ème siècle et à côte l’ancien Greffe Civil et la Basilique du Saint-Sang.

Mardi 21 juillet :

Après le petit-déj, il est temps de faire notre sac et de rejoindre la Capitale Belge et aujourd’hui, c’est leur fête nationale. Le Covid étant encore et toujours présent, ici aussi il n’y aura quasiment pas de célébration.

Avant de quitter Bruges, nous passons sous le Kruispoort (l’une des portes d’entrée de la ville) afin d’aller admirer de plus près le moulin Sint-Janshuis.

A midi nous arrivons à Bruxelles.

Première visite, l’incontournable Atomium. Construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1958, il représente la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. La première partie de la visite se situe dans la sphère supérieure de l’édifice, à 92 mètres de haut, avec une vue à 360 degrés sur la ville et ses alentours. Nous y accédons en ascenseur qui était lors de sa construction, le plus rapide d'Europe. Il est capable de transporter 500 personnes à l'heure à une vitesse de 5 mètres par seconde (18km/h). 5 boules sont visitables.

Nous passons le reste de l’après-midi dans le Mini-Europe. L’équivalent de la SwissMiniatur mais avec les principaux bâtiments européens. Très sympa ! Avec plus de 350 monuments reproduits à l’échelle 1/25 de 27 pays membres de l’Union européenne et Royaume-Uni.


L’hébergement pour ces trois prochaines nuits est le Ilot Sacre Apartments situé à deux pas de la Grande-Place et à 20 mètres de la rue des Bouchers et de sa Jeanneke-Pis (sœur du Manneken-Pis


Mercredi 22 juillet :

Première sortie en ville pour voir Jeanneke-Pis. Elle est vraiment minuscule,

tout au fond d’une ruelle.


Puis nous nous asseyons dans un CitySightseeing (Hop On – Hop Off) pour effectuer le tour 2 (le rouge) qui parcours le Sud-Est de la ville en une heure. Nous passons entre autre devant les bâtiments du Parlement Européen, de la Commission Européenne et de la place Royale.

Nous finissons la journée par un petit tour en ville et regagnons l’appartement pour un peu de repos avant de sortir souper à l’excellent restaurant « Le Rossini » que nous vous conseillons vivement.

Jeudi 23 juillet :

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Marion ! 5 ans déjà !!

La matinée est dévolue à la tranquillité. (le blog ne s’écrit pas tout seul non plus…)


Et l’après-midi nous faisons le tour 1 (le bleu) en bus qui silionne la ville vers le Nord, jusqu’à l’Atomium en passant devant le Palais Royal (non visitable car toujours habité) et la Basilique (une des plus grande au monde).

Qui dit Bruxelles dit Tintin, Spirou, les Schtroumpfs. Il existe même un parcours de la BD. Dommage que j'ai pas su ça avant. (on n'avait pas de guide et je ne me suis pas assez renseignée une fois sur place). On n'en a vu que très peu en nous baladant. Il y a même un musée de la BD. On ne l'a pas fait, les filles sont encore trop petites (ne connaissent pas les histoires ni les personnages)



Il fait vraiment très chaud aujourd’hui, bah on doit bien atteindre les 22 degrés ahaahahah, donc c’est tournée de glace à l’eau, shopping et repos.


Vendredi 24 juillet :

Moi le matin dans le lit : On va où chéri aujourd’hui 

Lui : je ne sais pas, on verra sur la route

...

Après le petit-déjeuner c’est comptage des piqures de moustiques :

opération blessure de guerre de vacances :

Marion : 27

Léa : 13

Pour le départ, c’est moi qui prends le volant. Une capitale de plus au compteur (c’est mon kiff du moment…) même pas sorti de la ville qu’une voiture de police bloque la voiture de devant nous. On doit s’arrêter également.

Je baisse la vitre : Bonjour

Le policier : ah vous parlez français, ça sera plus pratique

Moi : Est-ce que j’ai fais quelques choses de faux ?

Le policier : oui, vous avez grillé un feu rouge

Moi : ah bon. Mais il était où ? Je n’ai rien vu, mon GPS est totalement largué j’ai suivi la voiture de devant (qui était belge)

Présentation des papiers du véhicule, permis de conduire et carte d’identité. Inspection des No et plaques d’immatriculation par le policier.

Le policier : bon, griller un feu rouge coûte EUR 174. Si vous ne payez pas, votre voiture est confisquée

Moi : heinnnnnn (David venait de me dire que ça ne devait pas coûter plus de EUR 40)

Je ne l’ai vraiment pas vu. Je suivais la voiture devant moi (et les 2 voitures derrières moi aussi)

David : vous acceptez les cartes de crédit ? on rentre aujourd’hui et on n’a plus de cash

Le policier : bon vu que vous êtes touristes je ne vais pas vous amender mais soyez prudent et attentif. Bonne route et surtout soyez bien prudent.

Après l’avoir remercié chaleureusement on s’en va sans en demander d’avantage !

La voiture de devant ainsi que les deux de derrières devront eux s'acquitter de l'amende !


Heureusement que sur le site de la mini-Europe, sous accès, il était mentionné l'obligation d'enregistrer son véhicule afin de pouvoir circuler dans le centre ville car la région de Bruxelles-Capitale est une Zone de Basses Emissions, une Low Emission Zone (LEZ). L'amende pour non-respect des règles d'accès de la LEZ s'élève à 350 euros.

Après un eu plus de deux heures de route, nous arrivons au Luxembourg, à Bettembourg exactement Nous allons passer une partie de l’après-midi au « Parc Merveilleux ».

J’ai trouvé ce parc grâce à Google Map. Donc autant vous dire par pur hasard !

Il s’agit d’un parc de loisirs et zoologique au cœur d’une belle forêt avec d’immenses aires de jeux, maisons de contes de fées et trois petites attractions. Je vous le conseille vivement si vous êtes dans les parages.

Et dire qu’il a fallu venir au Luxembourg pour voir un Kéa !! On l’aura cherché celui-là en Nouvelle-Zélande.


Ce matin, on s’est réveillé en Belgique, on a passé l’après-midi au Luxembourg, on a franchi la frontière pour l’Allemagne et, pour cette nuit, nous avons quand même opter pour l’Alsace. Rentrer d’une traite nous paraissait quand même beaucoup et pourquoi se presser après tout. En on aura fait des pays aujourd’hui.


Sur la route, nous trouvons l’hôtel Ecluse 34 à Steinbourg. Idéalement situé pour nous, il est au bord d'une écluse et cerise sur le gâteau, jouit d'une énorme piscine.

Samedi 25 juillet :

Après le petit-jeuner, direction la piscine. Malheureusement pour les enfants, elle n'est pas chauffée ! La baignade sera de courte durée...


Puis retour à la maison.


Nous avons adoré notre plan B.


Vivement les prochaines vacances !!!




0 vue
Contactez-nous